Location immobilière : une affaire de confiance ?

Retourner au sommaire

Publié par Wizi le 27/09/2021, modifié le 19/10/2021.

La presse écrite et télévisée se fait régulièrement l’écho de mésaventures vécues par des propriétaires bailleurs victimes de locataires indélicats et/ou mauvais payeurs qui, outre l’ardoise des impayés et retards de paiement, dégradent leur bien au point de le rendre impropre à la location. Car il est vrai que la mise en place d’un nouveau locataire relève un peu de la loterie et que le bailleur, malgré toutes les précautions prises mors de la sélection, devra faire preuve d’une certaine dose de confiance au moment de lui remettre les clés !

Peut-on faire confiance au locataire ?

Dans le processus de location, s’il est une décision qui orientera la manière dont se déroulera la location du bien c’est bien la sélection du locataire. Car c’est bien souvent une fois le candidat installé que la relation propriétaire/locataire se montrera sous son vrai jour. Le bailleur aura-t-il affaire à un locataire honnête, raisonnable et bon payeur ou … à un locataire procédurier et exigeant jusqu’à l’excès, sachant user de la protection « associative » et institutionnelle dont jouissent les locataires pour abuser de « son bon droit », capable de réduire à néant tout espoir de rentabilité locative ?

Et, quand bien même le locataire serait sérieux, honnête et de bonne foi, rien ne dit qu’il ne pourra être victime d’un « accident de vie » tel un divorce, un licenciement, une maladie ou un accident qui affecteraient ses capacités financières et donc son aptitude à régler son loyer ! Donc, même avec un locataire « cochant toutes les cases », rien ne garantit une relation stable et sereine dans la durée.

Louer reste un pari !

Peut-on faire confiance à une agence ?

Déléguer la gestion de son bien à un professionnel de l’immobilier constitue, pour un tiers des propriétaires bailleurs, un moyen de simplifier et sécuriser la location de son bien. Simplifier car l’agence prend en charge la recherche du locataire, la mise en place administrative du candidat sélectionné, puis la gestion du loyer et des éventuels incidents liés au logement ou à son occupation. Sécuriser car l’agence doit s’assurer de la solvabilité et de l’authenticité du dossier locataire et donc limiter le risque d’un choix « malheureux ». Pour plus de sécurité une Garantie des loyers Impayés (GLI) et une assurance dégradation + protection juridique pourra même être engagée afin de limiter encore plus le risque d’impayés.

On peut donc faire confiance aux professionnels pour apporter plus de sérénité et de sécurité dans le processus de location (sachant que le choix de son agence comporte également des incertitudes, comme pour celui d’un locataire !). Mais cette confiance reste limitée par l'engagement du professionnel qui ne dépassera jamais le niveau de responsabilité décrit dans le mandat de gestion. Et il ne s’agit que d’un engagement de moyens qui limite sa responsabilité à une application des bonnes pratiques du métier. Rien ne garantit donc que le bailleur ne sera pas confronté à des retards/impayés de loyers ou des dégradations du logement ... ou à bien d’autres déconvenues.

Louer par agence devient un double pari : pari sur l’agence, pari sur le locataire !

De l’engagement de moyens à l’engagement de résultats ?

Face à tant d’incertitudes, face à une situation où la confiance ne peut qu’être limitée il ne reste qu’un engagement de résultat qui puisse garantir au propriétaire bailleur le paiement à date de son loyer. En effet un engagement de résultat est par nature « gravé dans le marbre » et facilement vérifiable (loyer payé ou pas !) ; à contrario, essayez donc de prouver que le locataire est de mauvaise foi ou que votre agence immobilière n’a pas appliqué toutes les bonnes pratiques du métier ! Bonne chance ! Alors que, si le loyer est reversé au propriétaire par un intermédiaire, indépendamment du règlement du locataire, peu importe les retards et impayés qui deviennent transparents pour le bailleur.

C’est l’engagement de la plateforme numérique Wizi qui permet au propriétaire bailleur de s’affranchir de tous retards et impayés de loyer avec sa formule « versement des loyers le 5 du mois quoi qu’il arrive », sécurité complétée par une garantie AXA en cas de dégradations et une assistance juridique.

Et en cette époque marquée par l’incertitude ce n’est absolument pas un luxe !

Louez sans agence et sans risque
Retourner au sommaire