La startup Wizi sécurise les propriétaires et les locataires

Retourner au sommaire

Wizi accélère son développement dans cinq capitales régionales sur des marchés locatifs tendus

Sur les plus de 22 000 propriétaires-bailleurs inscrits sur sa plateforme nationale au 1er février 2020, Wizi en compte déjà plus de 1000 à Nantes, Rennes, Rouen, Strasbourg et Toulouse.

La start-up se met donc en ordre de bataille pour développer son activité dans ces 5 capitales régionales, en plus de la région parisienne où elle a encaissé près de la moitié de ses 3 M€ de loyer en 2019.

Ces quelques indicateurs confirment la pertinence du modèle de cette plateforme opérationnelle depuis 2 ans : simplifier la vie des propriétaires et des locataires en leur permettant de louer pour une longue durée de manière facile et sûre sans payer de frais d’agence.

Sur des marchés locatifs tendus (explosion du nombre de logements Airbnb, raréfaction de l’offre et/ou flambée des loyers des petits logements...), cette nouvelle plateforme dématérialise l’intégralité des étapes d’une location, de la rédaction de l’annonce à la signature électronique du bail, puis à la gestion du bien. Autrement dit : la plateforme simplifie toutes les étapes de la location et sécurise aussi bien les propriétaires que les locataires sur le marché de la location immobilière de particulier à particulier.

Les propriétaires sont assurés que le dossier sera contrôlé, que le loyer sera payé le 5 du mois et qu’ils disposent de garanties en cas d’impayés ou de dégradations. De quoi rassurer les propriétaires inquiets à l’idée de mettre leur bien sur le marché locatif. Du côté des locataires, Wizi rend aussi la location plus fluide et plus sûre en vérifiant les annonces, en donnant leur chance à d’autres profils que les CDI et à ceux qui ne gagnent pas trois fois le loyer, sans exiger de garant.

Wizi opère sur un marché de 3,2 milliards d’euros en France et de plus de 15 milliards d’euros en Europe.

Totalement gratuit pour les locataires, Wizi se rémunère à l’aide d’une commission mensuelle de 7% sur les loyers encaissés. Ce « Airbnb de la location longue durée » est le tiers de confiance de 530 baux déjà signés à Nantes, Rennes, Rouen, Strasbourg et Toulouse, où Wizi entend bien occuper davantage de terrain en recrutant des ambassadeurs qui humaniseront encore ses services.

Lancée par trois cofondateurs aux expertises complémentaires, la nouvelle plate-forme Wizi n’a pas que les objectifs business. Elle aspire à créer plus de solidarité dans ces villes où il fait déjà si bon vivre. « Avant Wizi, l’immobilier locatif de longue durée n’avait pas bougé depuis 30 ans.

Disrupter ce marché, c’est aussi jouer un rôle social et sociétal auprès de toutes les personnes qui ne sont pas en CDI depuis 3 mois et qui ont du mal à se loger, comme les autoentrepreneurs, intérimaires, intermittents, en garantissant ces profils atypiques qui le sont pourtant de moins en moins au regard des évolutions de la société », explique Julien Lozano, CEO de Wizi.

Les dizaines de milliers d’étudiants de ces cinq métropoles seront de cet avis !

Retourner au sommaire