Wizi Flex : une idée qui enflamme la presse !

Retourner au sommaire

Publié par Wizi le 17/09/2022, modifié le 18/09/2022.

Le site spécialisé My Sweet Immo a consacré un long article à Wizi flex.

France Bleu Paris (la nouvelle éco du lundi 5 septembre) a ensuite tenu à interviewer le fondateur de Wizi.

Puis les Echos Week-End ont évoqué le principe de Wizi flex en le qualifiant de bon plan pour investir dans l'immobilier alors que Le Figaro le considérait comme une excellente façon de dégripper le marché.

Enfin, sur BFM Business, la journaliste tech Marie Coeurderoy a consacré à Wizi flex sa chronique matinale (électrique !) du 15 septembre :

Chronique BFM Business

Mais de quoi s’agit-il ?

Il y a plus de 2 mois Wizi mettait en œuvre le loyer aux enchères en levant le verrou du prix fixe dans l’annonce immobilière.

L'objectif était de fluidifier un marché de la location en souffrance, de faire baisser la vacance locative et mieux valoriser les loyers des propriétaires.

En cochant simplement l’option Wizi Flex lors de la rédaction de son annonce dans Wizi le propriétaire autorise les candidats locataires à lui faire une offre de loyer à + ou - 20% du prix souhaité. L’offre de loyer devient donc un critère complémentaire dans le choix du locataire opéré par le propriétaire.

Pourquoi faire ?

Parce que de nombreux locataires renoncent à candidater à une offre de location dès que le loyer affiché dans l’annonce est supérieur (même faiblement !) à leur capacité financière ? Autant de candidatures, de bons dossiers pourtant recevables par ailleurs, qui seront perdus pour le propriétaire pour souvent seulement quelques dizaines euros qui représentent bien peu au regard du risque d’un seul mois de vacance locative !

Parce que de nombreux propriétaires fixent le prix du loyer dans leurs annonces sans trop s’interroger sur la valeur réelle de leur offre sur le marché ? Autant de contrats de location conclus à un loyer inférieur au prix du marché et qui n’exploitent pas le potentiel réel du bien !

La réaction du marché

Plus de 70% des nouveaux propriétaires inscrits sur Wizi ont activé l’option Wizi Flex.

 Le nombre moyen de candidatures reçues pour une annonce a été multiplié par 3.

60% des offres de location ont trouvé preneur à un prix supérieur de 10 à 30 euros au-delà du prix nominal.

40% des offres ont été conclues à un prix inférieur de 10 à 20 euros en-deçà du prix nominal

Les chiffres sont éloquents : laisser une latitude aux propriétaires et locataires pour s’entendre sur le montant du loyer peut fluidifier le marché, sans hausse ni baisse exagérées.

L’accueil dans les médias (passé l’effet de surprise !) et surtout les résultats obtenus depuis le lancement de cette initiative rassurent sur le fait que, parfois, une idée simple, même « décalée » de prime abord, peut se révéler bien plus efficace que bien des dispositions, mesures ou réglementations !

Retourner au sommaire