Convertir son loyer en rente !

Retourner au sommaire

Publié par Wizi le 16/10/2021, modifié le 19/10/2021.

Investir dans un bien immobilier pour le louer et en retirer une rentabilité financière est l’une des rares solutions (la seule ?) pour se constituer un patrimoine quand on ne possède pas de moyens financiers. Grâce à l’emprunt bancaire, le nouvel investisseur espère ainsi jouir d’un logement dont il devrait devenir pleinement propriétaire à l’issue de la période de remboursement de l’emprunt … si ses loyers lui sont régulièrement versés à date !

Car un loyer n’est pas une rente !

Si le loyer perçu doit compenser la mensualité de remboursement de l’emprunt (la fameuse opération blanche !) il est évident que tout retard de paiement du locataire ne sera pas sans conséquence, jusqu’à mettre en difficulté le bailleur. Mais que dire alors d’une situation d’impayés qui demande en moyenne bien plus d’une année avant de pouvoir reprendre possession du bien, les loyers dus étant bien souvent définitivement perdus et parfois le logement scandaleusement dégradé !

Mais ce n’est pas tout car rien ne permet de s’assurer que le logement ne souffrira pas d’une ou plusieurs absences de locataire pendant des mois, une vacance locative qui ramènerait à zéro le revenu mensuel apporté par les loyers.

La stabilité du revenu locatif mensuel est donc bien incertaine et ce revenu bien loin de pouvoir s’apparenter à une rente, revenu périodique systématique et garanti par excellence ! Une « rente locative » serait pourtant bien la solution pour qu’un propriétaire bailleur conserve sa sérénité en toutes circonstances.

Alors peut-on transformer son loyer en rente ?

Sécuriser ses loyers est bien évidemment la solution qui permet de les transformer en un revenu stable et régulier, tels une rente. Pour ce faire, choisir un locataire fiable est une première précaution qui suffirait si les aléas de la vie ne pouvaient remettre en cause la solvabilité d’un locataire, quand bien même son dossier de candidature aurait été initialement rassurant !  Pour approcher cet objectif de sécurisation il faut donc envisager d’autres moyens, et des outils existent, principalement dans le domaine assurantiel.

Le propriétaire peut ainsi, par exemple, souscrire une Garantie des Loyers Impayés (GLI) qui couvrira les impayés (pas les retards de paiement) mais avec des conditions restrictives, variables selon les contrats. Une GLI ne garantira jamais à 100% le reversement du loyer car des conditions de carence, d’examen plus minutieux du dossier après incident, de délai de prise en compte de l’impayé, … s’exerceront et limiteront la « certitude » d’être payé à date ! Un article du blog Wizi décrit d’ailleurs les limites d’une GLI : Garantie des loyers impayés : une assurance pas si rassurante

Une assurance contre la vacance locative peut également permettre de limiter les risques de diminution du revenu locatif. Elle couvrira une fraction des loyers perdus quand le logement est inoccupé. Mais il s’agit bien une fraction, car il est très rare d’être indemnisé à 100 %. De plus l’assurance vacance locative, bien qu’onéreuse, prévoit le plus souvent un plafond et une durée limite d’indemnisation, ainsi d’ailleurs qu’une franchise.

Autant dire que l’offre du marché est loin de garantir un revenu locatif !

Objectif : la rente locative

L’idéal d’une rente locative semble donc encore bien inaccessible au vu de la multiplicité des situations pouvant affecter le revenu mensuel d’un propriétaire bailleur mais également au regard des solutions proposées par le marché pour le sécuriser. Car évidemment les acteurs professionnels ne se bousculent pas pour proposer aux bailleurs une solution 100% sûre qui leur imposerait alors de prendre le risque à leur charge.

Wizi a fait son combat de la simplification et de la sécurisation de la location immobilière entre particuliers. Offrir aux propriétaires une solution proche du principe d’une rente immobilière s’imposait donc. C’est pourquoi Wizi a développé sa formule « versement des loyers le 5 du mois quoi qu’il arrive » permettant aux bailleurs de s’affranchir de tous retards et impayés de loyer avec une garantie AXA en cas de dégradations et une assistance juridique.

Ce n’est pas encore une rente, car la vacance locative n’est pas couverte mais on s’en approche et Wizi y travaille encore pour que loyer rime avec rente locative et que ses clients dorment enfin sur leurs deux oreilles !

Louez sans agence et sans risque
Retourner au sommaire